Flash Info  

Des livres d'Aldo Colombini traduits en langue française sur le site Lybrary.com dans la rubrique Livres de Magie en Français.

Une nouvelle rubrique qui vous raconte l'actualité du Magicos Circus Rouennais... 

La totalité des compilations des comptes-rendus de réunion depuis juin 2002 est en ligne... 

Voici le calendrier des prochaines réunions du Magicos Circus Rouennais, pour l'année 2017-2018.

   

Connexion  

Merci de vous identifier.

   

Livre d'Or - Contact  

   

Images Magiques  

Houdini-Harry-Straightjacket-Escape.jpg
   

PICT0001 

Premier spectacle du Magicos Circus Rouennais... Le début d'une grande aventure ? 

 


 

(pdfvous pouvez également télécharger ce compte-rendu au format pdf(1.63 Mo)

 

Épopée d’un spectacle 

17 mai 2003 : Une date à garder en mémoire, car elle concerne le premier spectacle du Magicos Circus Rouennais qui s’est déroulé au Café Cabaret "Les Planches" à Dieppe. Et pour cette première montée sur les planches de certains membres, le nom du cabaret était prédestiné.

 

Parti d’une idée de notre ami Draco, très vite acceptée par les autres membres du M.C.R, ce spectacle a été " savamment " élaboré.

Il a d’abord fallu savoir : qui voulait se lancer dans l’aventure et pour présenter quoi. Eh oui, au M.C.R , des gens viennent de tous les horizons et pour nombre d’entre eux, la magie n’est pas leur métier. Alors pensez … Faire un spectacle ?…. Devant un public ? Du vrai public ? (Ben oui, c’te bonne blague, on va pas faire ça devant des mannequins en plastique….. d’autant que je préfère personnellement la plastique des mannequins… Almanach Vermot 1998 ). Et pourtant, 11 membres ont dit " Banco ! ".
 
Après une âpre réflexion de … cinq minutes ( ?), il a donc été décidé de s’inspirer du Festival de Magie de Forges créé par Hugues Protat (un grand merci à lui d’ailleurs, pour son aide matérielle), en décidant de présenter un dîner-spectacle en deux phases : une première partie en salle à faire de la magie rapprochée le "Close-up" et une partie scène à l’issue du repas. 

Le "projet Abricot" était lancé. 

Avec 11 magiciens à tourner en salle, il a fallu se caler pour éviter les doublons dans les tours présentés, et c’est Thibault qui s’y est collé pour collecter les désirs de chacun. Pour la partie scène, il n’a pas fallu chercher bien longtemps pour savoir ce qui allait être présenté. Le groupe compte parmi ses membres des p’tits gars qu’on dirait qu’ils ont fait ça toute leur vie… et pourtant ya des minots… (hein Draco ? hein Guilhem ?). 

Une première répétition a été faite le 12 mars 2003 sous la houlette de Spontus. Minutage des numéros présentés (parlés ou en musique), et des enchaînements. Articulation du spectacle. On a pu se rendre compte que notre Spontus, il est pas manchot… (quoique habitant Granville.. il l’est quand même un peu…). Didier des Magic Droopy, ingénieur du son de formation a tout de suite pris en main la partie "son et lumière". Eh ! Ca à l’air de rien mais c’est du boulot d’organiser un spectacle. Et les capacités de chacun ont été utilisées.

 

groupeMCR repas120403

Groupe
 
Les filles du MCR
 
Maximus
 
Spontus embarquement
 
Thibault cordes
 
revisions
 

Kozou nous a concocté deux projets d’affiches et nous a monté le dossier de presse (une merveille à consulter ici pdfDossier de Presse(697.29 Ko) …).

 
MCR DIEPPE 1MCR DIEPPE 2

Comme on allait œuvrer à Dieppe…l’affiche avec le poisson s’est imposée naturellement. 

Thibault s’est attaché (normal il veut préparer un nombre de cordes) à diffuser le dossier de presse et Maximus s’est chargé de faire tirer les affiches. Enfin, Didier s’est proposé pour regrouper les musiques pour les mettre sur un seul CD. Ehhh !!! Ah que… même que Johnny, il avait pas une équipe aussi performante au Stade de France pour son concert…. Quand on vous disait qu’au M.C.R tout baigne… 

Et le grand jour est enfin arrivé…. Le samedi 17 mai 2003. 

Et toujours très professionnels, les membres du M.C.R sont venus préparer la scène l’éclairage et le son dès 09h00 du matin. (Euh bonjour m’sieurs dames, nous avons tout le matériel dans le coffre de la R16..… ). 

Sont présents : Valérie, Spontus, Maximus, Draco, Guilhem, Les Magic Droopy (Didier et Marie Pierre), Thierry, David et Patrice

Pour ceusses qui sont esbaudis devant tant de professionnalisme et qui voudraient se précipiter pour acheter notre spectacle à un prix très attractif….Une seule adresse : http://www.mcr.fr.fm  - et hop un coup de pub..) 

Donc, en cette belle matinée du 17 mai 2003 et pendant une bonne partie de l’après-midi, nous nous sommes employés à monter les rideaux du décor (pendant que certains avaient d’ailleurs un problème de rideau….. hein Thibault ?), ainsi que leurs supports. Allez encore un grand merci à Hugues Protat… Son rideau d’avant scène est vraiment génial. Didier avait ramené des spots d’éclairage et du matériel de sonorisation qu’il a fallu installer également.

Gafer (ça se dit " gafeur " - pas gaffeur… sinon bonjour les dégats – pour ceux qui savent pas c’est du rouleau adhésif très résistant) et fil de fer sont les ustensiles incontournables dans tout spectacle. 

Allez une dernière répétition d’ensemble rapide pour caler les derniers détails… mais de toute façon il est trop tard pour changer trop de trucs. 

Thibault, victime d’un "empêchement" est obligé de déclarer forfait pour la soirée et il ne pourra donc présenter son numéro de cordes, ni sa cabine spirite. Shit !! (pas le cannabis… la matière malodorante dans laquelle certains aiment bien marcher du pied gauche ….). Mankaï accepte sans problème de le remplacer au pied levé (et croyez moi.. faire un numéro de scène sur un pied c’est pas évident…) .Ah quel professionnalisme (euh… je rappelle pour ceusses qui seraient intéressés par ce spectacle que…. Voir supra) qui initialement ne devait faire que le close-up. 

19h00 – les spectateurs commencent à arriver. 

Apparemment il y aura une soixantaine de personnes pour nous encourager… ou pour nous assassiner. Heureusement qu’on a verrouillé avec un maximum de membres de la famille et des amis… 

19h30, la musique d’intro démarre. Les conversations se taisent. Maître Draco qui officie au micro, présente un à un les chrétiens qui vont être jetés aux lions (quoique dans la bande, je crois qu'il y aurait bien un musulman).

 
L1000538
 

Et c’est la ruée .. non pas vers l’or mais c’est les tables. 10 magiciens pour 16 tables. Va y avoir du sport ! Y voulaient de la magie les spectateurs.. Ben y vont en avoir !. 

Et le miracle de la magie s’accomplit…. Accueil super… (hein qu’on avait bien fait de verrouiller avec les amis et la famille …). Applaudissements à toutes les tables. À tel point qu’on est déçu de devoir les laisser manger tranquillement leur plat chaud… Mais c’est pas fini… les dîneurs ont à peine englouti leur dernière bouchée de viande qu’on se lance à nouveau à l’assaut des tables. Taïaut !! Un régal… Mais pourquoi on a pas fait ça avant le 17 mai ?

 
David 1
 
Guilhem
 
L1000551
 
Mankai
 
Pat 1
 
Spontus 2
 
Thierry
 
draco 1
 
maximus 1

22h30… Il est l’heure de se retirer des tables afin de permettre que le spectacle se déroule sur la scène. 

La lumière s’éteint…. La musique se fait entendre à nouveau et David apparaît.

 

PICT0003

 

 Mais… est ce bien David, parce que très sincèrement moi sur scène je vois un genre de trans-sexuel, maquillé, déguisé en hôtesse de l’air habillée d’une robe, et qui a du fumer un pétard parce qu’il donne les consignes de sécurité en cas d’évacuation de la salle avec une bouée de gamin autour du cou et un masque à oxygène sur le nez. Le public rigole et applaudit. Comme quoi, de nos jours, plus rien n’étonne. 

Et notre ami Draco apparaît (eh, normal il est magicien…).On peut très honnêtement se demander aussi ce que ce lascar a consommé (herbe de cannabis, euphorisant, alcool ?) parce que là… C’est du délire. Pour chauffer la salle, c’est du grand art. Les gens n’arrêtent pas de rires et bien évidemment se prenant au jeu, il en rajoute et il ne fait pas dans la délicatesse. Après nous avoir parlé de l’enterrement de sa belle-mère, il enchaîne sur un poisson d’avril macabre où il est question d’un père de famille pendu dans sa cave…. Heureusement qu’il n’a pas raconté celle du mari qui dit à sa femme " Tiens chéri, ce soir tu ne me vois pas.. "

 

Mis à part ces dérapages – contrôlés - Draco présente toutefois de façon très professionnelle le premier numéro . (euh en parlant de "façon très professionnelle " … je rappelle pour ceusses et celses qui sont intéressés par un spectacle de qualité…. - air connu …. http://www.mcr.fr.fm)

 

Le rideau s’ouvre… obscurité… puis un halo de lumière blanche éclaire une silhouette mince noyée dans de la fumée translucide. (oh bonne mère !… que cette phrase est belle…Ah… la poésie…). La fumée se dissipe et Guilhem dans un tee shirt plein de sang qu’il a du utiliser dans un numéro précédent de femme zig-zag qui a vraisemblablement foiré , commence à s’agiter en rythme sur une musique du groupe de métal allemand Rammstein, qui réveillerait un mort (… après la poésie, on fait dans le gore).

 
PICT0005
 

Guilhem présente un numéro dans lequel il avale des lames de rasoirs (ceci explique certainement le sang sur le tee-shirt… ), avec un p’tit verre quand même pour les faire passer, puis avale un long morceau de fil et à la surprise générale (enfin c’est le public qu’a été surpris parce nous on connaissait déjà le numéro…), il ressort de sa bouche les lames attachées sur le fil. Balèze non ? Faut avoir de l’estomac pour oser ça… Ensuite il enchaîne (non ! non ! .. c’est pas un numéro de Houdini..) sur un journal déchiré et reconstitué. Prestation impec… Chorégraphie étudiée… et pas une coupure…

 
PICT0011
 

Retour de Draco la Malice. Là c’est Docteur Sinok. Blouse blanche et stéthoscope…. pour un numéro de mentalisme comique. Un spectateur a spontanément levé le doigt (enfin presque), il est impatient (…un patient du Docteur Draco..). Grosse frayeur du spectateur lorsque Draco sort de sa poche un truc qui fait étrangement penser à un appareil pour faire les lavements (vous savez un truc qu’on enfonce dans le c… - l’anus ?….). Mais en fait c’était juste une pompe pour gonfler un ballon de sculpture. Ouf on l’a échappé belle (enfin surtout le spectateur…). Explication très freudienne de Draco concernant le désir insurmontable et refoulé de notre spectateur de communiquer avec son entourage. Choix d’une carte et transmission mentale de l’image de cette carte grâce à un savant émetteur fabriqué à l’aide d’un ballon sculpté, vers le public qui dans un ensemble parfait (à croire qu’il était complice) crie le nom de la carte choisie. Le spectateur ne semble pas plus impressionné que ça… Ben oui, évidemment, la transmission de pensée c’est tellement courant de nos jours.

 
PICT0018
 

Applaudissements et Draco présente les "Magic Droopy " pour le numéro suivant. 

Arrive alors sur scène un mec avec un sac en toile sur le dos et un bas de femme sur le visage. Une sirène de police retentit. M….ince ! On va se faire braquer… alors qu'on n'est même pas payé pour faire ce spectacle… Tout d'un coup le mec retire son bas (qui en fait est un haut puisqu'il l'a sur la tête). Soulagement c'est Didier des Magic Droopy. Et là tout devient limpide. "Bon sang mais c’est bien sur…" comme disait le Commissaire Bourel dans les "5 dernières minutes" car en fait les Magic Droopy présentent un numéro intitulé "Au voleur !" sur une musique rythmée entrecoupée de sirènes de police. Et Didier commence à fouiller dans son sac, d’où il sort un sac en papier dont il montre l’intérieur du public. Le sac est plein … de vide. Apparemment le butin est maigre. Mais coup sur coup Didier sort du sac trois boites transparentes contenant des fleurs. Etonnant non ? La suite du numéro est un jeu de cache cache entre le voleur et le policier… enfin "la policière" incarnée par Marie Pierre. Ah si toutes les flicardes pouvaient être aussi sexy en uniforme…. les voleurs voudraient tous se faire arrêter par elles… Manipulation de D-lights et boule zombie pour arriver au final de l’enchaînement : la " translucube " où le voleur capture la "flicarde" et l’enferme dans une boite qu’il transperce de part en part. C’est vraiment le monde à l’envers… Et qu’on aille pas me dire que le métier de policier n’est pas dangereux ! Mais pour notre bonheur à tous, Marie Pierre ressort saine et sauve et apparemment entière de cette terrible boite. Happy End et applaudissements nourris du public.

 
PICT0028
 
PICT0033
 

Retour de Draco qui joue la carte de la poésie (une fois n’est pas coutume) en parlant d’amour et en faisant apparaître derrière un éventail de la neige japonaise avant d’annoncer à nouveau Guilhem. Exercice difficile pour notre jeune ami (our young friend – j’suis bilingue) puisqu’il présente une carte signée déchirée puis reconstituée façon Hollingworth. Prestation impeccable. Le public est bluffé.

 
PICT0042
 

Moment de détente avec un sketch où le chien invisible (oui oui !) de David fait pipi sur la jambe de Draco. Lequel dans un nouvel excès de délire fait participer l’audience dans un tumultueux "We’ll rock you !!… ". 

Humour toujours avec l’entrée en scène de Maximus qui aidé de deux spectateurs vient nous parler de sa grand mère Minimus et des enseignements magiques qu’elle lui a prodigués. Transposition de cartes, puis changements de couleurs de foulard avant de terminer sur un "Foulard du XXème siècle" où le soutien-gorge de la spectatrice ( ?) se retrouve attaché entre deux foulards . Il a pas du s’ennuyer le Maximus avec une grand mère comme ça…

 
PICT0050
 

Exit Maximus et retour de Draco… (normal c’est lui qui présente les numéros…). Là, il nous fait dans le sobre (ouf !) avec une disparition de sel qui réapparaît dans … une cigarette. Un excellent moyen pour arrêter de fumer. Il termine en présentant une routine de journal qui s’imprime tout seul avant de finalement redevenir vierge. 

Arrive Mankaï qui nous présente une routine avec 8 anneaux chinois. Marrant non un tunisien qui présente des anneaux chinois ? Pour sa prestation Mankaï appelle sur scènes deux spectateurs. Les " pôvres "…. Ils savent pas ce qui les attend. Alors que Mankaï leur montre qu’avec lui les anneaux s’enclavent et se libèrent… comme par magie…. Avec eux il en est tout autrement car les anneaux restent désespérément attachés les uns aux autres. Ca énerve hein ? C’est peut être de là qu’est née l’expression "casse-tête chinois".. quand un spectateur frustré a assommé le magicien avec les anneaux.

 
PICT0057
 

Nouvelle apparition de Draco qui nous exécute une disparition de petit foulard, suivie de sa réapparition puis de son changement de couleur. Un classique qui étonne toujours. Puis moment de frayeur pour une spectatrice lorsque Draco lui emprunte sa veste pour s’en servir comme cendrier en écrasant sa cigarette dedans. Mais la magie opère à nouveau : la cigarette a disparu et la veste est intacte. 

Applaudissements. Sortie de Draco qui laisse la place à Guilhem pour un numéro de "mouth coil" (j’suis bilingue … "les tresses en bouche" quoi...). 

Nouvelle victime dans le public à laquelle Guilhem fait manger la moitié d’un mouchoir en papier en lui demandant de faire une tresse avec. Échec de la spectatrice on s’en doute alors que Guilhem fait sortir de sa bouche à lui une tresse multicolore de plusieurs mètres de long. C’est marrant à le voir comme ça, on dirait pas qu’il a une grande gueule le Guilhem… 

Retour du duo terrible : David et Draco… Draco semble s’entraîner pour une partie de golf. Un sac en papier trône au milieu de la scène. 

David s’en saisit, le retourne ouverture vers le bas. Rien ne se passe, le sac paraît complètement vide. Nouvel examen du sac et vlan ! une boule de bowling tombe à terre dans un bruit retentissant. Allons bon ! D’où elle sort celle-là … Exit les deux compères. 

Draco revient aussitôt pour annoncer le dernier intervenant (eh oui tout à une fin…) : Spontus. Et là ça cartonne…. Musique à la Indiana Jones et Spontus vêtu en aventurier loufoque style année 40 apparaît poussant sur un diable un bien volumineux paquet. Jeu de scène comique pendant la mise en place des accessoires et apparition de la nacelle d’une mongolfière. Notre ami – génial inventeur et constructeur de cette superbe attraction – invite alors deux spectateurs à jouer… ben… les spectateurs…. L’un avec un drapeau à agiter en tous sens et l’autre avec une longue vue pour scruter le ciel… Parce qu’il faut vous dire qu’une jeune femme de l’assistance (pas une orpheline… une spectatrice… c’est énervant de devoir tout expliquer comme ça… suivez un peu…) a pris place dans la nacelle de la mongolfière et que magiquement celle-ci s’élève de 60 centimètres au dessus de la scène tandis que Spontus gonfle de son puissant souffle (alimenté par des poumons enfermés dans un torse puissant …) un ballon en caoutchouc manifestement trop petit pour soulever l’ensemble. Le public n’en revient pas et applaudit chaleureusement. La mongolfière revient sur terre et malheureusement nous aussi….car le spectacle est fini…

 
PICT0083
 

Draco de retour sur scène rappelle un à un tous les magiciens qui ont participé à cette soirée, et au rythme des applaudissements des spectateurs le Magicos Circus Rouennais effectue un tour d’honneur de la salle. 

Petit à petit les convives quittent la salle avec quelques mots de remerciements et des sourires complices. Apparemment le spectacle qui a duré une heure et demie, a été un succès. Bon, c’est pas le tout mais il est l’heure de démonter et de ranger.

 

Encore un grand merci à ce public sympathique et également un grand merci à Bénédicte et son équipe du Cabaret les Planches pour nous avoir permis de tenter cette expérience.

 
Eh le Magicos Circus Rouennais ! A quand le prochain spectacle ?
 
 

   
© ALLROUNDER